Programmation

Archives nouvelles CFIM

(Lister les nouvelles)

 

 

Processus de certification MSC chez nos voisins

Le homard de l’Île-du-Prince-Édouard pourrait être écocertifié dès le mois de décembre prochain.
Selon l’Association des pêcheurs de l’Île, la pêcherie est en phase finale d’approbation par le Marine Stewardship Council.
Son directeur-exécutif, Ian MacPherson, précise que la certification serait rétroactive à la saison dernière.
À son avis, cela permettrait aux transformateurs de la province d’augmenter leurs ventes d’avant Noël, en apposant le sceau MSC sur leurs produits.
De plus en plus de détaillants, comme Walmart et Sobeys, exigent l’écocertification de leurs inventaires.
 

2014-10-31

L'étude du MAPAQ pourrait être approfondie

Le député des Îles à l’Assemblée nationale et adjoint parlementaire aux pêcheries, Germain Chevarie, reconnaît que l’étude du MAPAQ pour comprendre les déterminants du prix du homard au débarquement pourrait être approfondie.
Mais il affirme néanmoins que le portrait global de l’offre et de la demande du marché, que dresse le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, était une étape nécessaire :

Cela dit, M. Chevarie ne prévoit pas avant 2015 une éventuelle enquête sur les différents maillons de la chaine de distribution, de la mer à l’assiette, comme le réclame l’Association des pêcheurs propriétaires :

D’autre part, le MAPAQ vise la tenue d’une rencontre avec l’industrie du homard d’ici Noël, pour discuter des modalités de financement du programme de traçabilité de la ressource.
Depuis trois ans, le ministère des pêcheries du Québec assume la totalité des frais d’étiquetage des pêcheurs gaspésiens, contre seulement le tiers pour les pêcheurs madelinots :

Selon Germain Chevarie, l’identification de la traçabilité du homard du Québec est tout aussi essentielle que son écocertification, pour permettre au produit de se distinguer sur les marchés.
 

2014-10-31

Nouvelle technologie de traitement du homard

Une nouvelle technologie de traitement du homard intéresse les industriels gaspésiens.
Ils en ont pris connaissance lors d’une mission commerciale en Espagne, à la mi-octobre, organisée par GÎMXPORT, dans le cadre de leur programme triennal de développement des marchés.
Le directeur de l’organisme, Gino Cyr, explique qu’il s’agit de la pression hyperbare, qui permet d’extraire la viande crue de sa coquille :

Les produits du homard traités par hyperbare, puis congelés, sont en demande sur des marchés de niche, de poursuivre M. Cyr.
Par exemple, en Allemagne, ils répondent aux exigences des consommateurs qui considèrent qu’il est cruel de faire bouillir le crustacé :

GIMXPORT soumettra, d’ici la fin mars, une étude de marché aux acheteurs gaspésiens intéressés par l’acquisition de cette technologie hyperbare.
Elle coûte entre 700 mille et deux virgule huit millions de dollars.
Selon Gino Cyr, un investissement de groupe pourrait être envisagé.
 

2014-10-31

Le cas Lalonde repoussé

La cause de Jocelyn Lalonde, en cour criminelle du Palais de justice de Val d’Or, est reportée au 5 janvier.
L’homme de 46 ans, ancien résident de Boisville, y fait face à 10 chefs d’accusation pour des actes à caractère sexuel sur des personnes d’âge mineur.
Les faits reprochés seraient survenus entre mars 2011 et juillet 2013.
Jocelyn Lalonde fait aussi face à deux chefs d’accusation, en cour criminelle du Palais de justice de Havre-Aubert, pour accès et possession de pornographie juvénile.
Ces infractions remonteraient aux années 2009-2011.
 

2014-10-30

Condamnations de pêcheurs

Le ministère des Pêches et des Océans annonce la condamnation de deux pêcheurs madelinots pour infraction à la Loi sur les pêches.
Georges Bourque de l’Étang-du-Nord écope d’une amende de trois mille dollars, pour avoir dérogé à ses conditions de permis en pêchant de la limande à queue jaune, une espèce non autorisée.
Il a également omis de tenir un registre véridique de ses captures.
Pour sa part, Gino Cyr de Grande-Entrée doit débourser 300 dollars pour s’être approché à moins d’un-demi mille marin d’une personne qui chassait le phoque, et ce, sans détenir un permis d’observation.
 

2014-10-30

Le tourisme, une richesse collective

C’est le 12 novembre que se tiendra la Journée du tourisme 2014.
Pour sa onzième édition, l’événement, qui se tient aux deux ans, portera essentiellement sur la destination comme source de richesse collective.
Tourisme Iles de la Madeleine y présentera sa plus récente étude sur les retombées économiques directes et indirectes de l’industrie, estimées à plus de 100 millions de dollars par année.
Son directeur général, Michel Bonato, en profitera aussi pour dresser le bilan de la dernière saison :

Une demi-douzaine de conférenciers sont invités à la Journée de l’industrie, dont Catherine Senand, directrice générale de Tourisme Île de Ré, en France.
Elle présentera des exemples concrets de prise en charge collective de l’industrie afin d’en assurer le développement durable :

Par ailleurs, Michel Bonato rappelle que la véritable richesse des Îles de la Madeleine repose tant sur l’accueil des insulaires que sur la beauté de ses paysages.
À ce propos, l’aménagiste de la municipalité fera état de la réglementation en vigueur pour en assurer la protection :

La Journée du tourisme sera aussi l’occasion de discuter de forfaitisation, de transport aérien et maritime ainsi que des croisières internationales. 

2014-10-30

Touche pas à ma région!

La Conférence régionale des élus appelle ses partenaires à la mobilisation contre le régime d’austérité du gouvernement Couillard.
En marge de la réunion régulière de son conseil d’administration, à New Richmond aujourd’hui, elle organise un rassemblement sous le thème Touche pas à ma région! Gaspésie-Les Îles.
Selon le président de la CRÉ, Daniel Côté, les coupures que planifie le gouvernement Couillard dans les Conférences régionales des élus, les Carrefours Jeunesse Emploi et les Centres Locaux de Développement, lui feront perdre sept millions de dollars et une cinquantaine d’emplois :

Pour sa part, le député de Gaspé et porte-parole du Parti québécois en matière d’affaires municipales et de développement régional critique la centralisation des organisations que prépare le gouvernement Couillard tout en négociant un nouveau pacte fiscal.
Gaétan Lelièvre compare son approche à celle de l’ère Duplessis:

D’ailleurs les voix se multiplient pour dénoncer le régime d’austérité du gouvernement Couillard.
Même l’ex-ministre libérale Nathalie Normandeau n’a pas hésité à exprimer sa déception face à ses visées centralisatrices, dans le cadre d’une table ronde en Gaspésie, mardi.
De leur côté, les organismes communautaires de tout l’Est du Québec tiendront une manifestation vendredi, à Rimouski comme à Cap-aux-Meules.
 

2014-10-30

Nouvelles bouées dérivantes

Les chercheurs de l’Institut des sciences de la mer ont déployé trois autres bouées dérivantes, la semaine dernière, sur le site Old Harry, dans le cadre de leurs travaux de recherche sur une éventuelle marée noire.
Trois premières bouées munies d’un GPS, qui avaient été mises à l’eau à la fin juin, avaient échoué 12 jours plus tard à Port Saunders, sur la côte nord-ouest de Terre-Neuve.
Cette fois, elles ont pris la route du sud, en direction des Îles-de-la-Madeleine, d’expliquer l’océanographe physicien Daniel Bourgault :

Pour obtenir des données quantitatives valables sur la dispersion et la dérive d’une éventuelle marée noire dans le Golfe, l’ISMER vise le déploiement de trois grappes d’une douzaine de bouées, le printemps prochain.
La mission multidisciplinaire permettra également d’analyser les courants et la turbulence de la colonne d’eau, de  préciser M. Bourgault.
Le professeur-chercheur explique qu’on veut notamment vérifier la possibilité qu’une nappe de pétrole soit attirée en profondeur :

L’ISMER demande un financement de 350 mille dollars pour cette mission de deux semaine, à bord du Coriolis II.
Quatorze professeurs-chercheurs et étudiants doivent y prendre part.
 

2014-10-30

Affichage 1 - 8 de 5 767 résultats.
Articles par la page
Page de 721