Programmation

Archives CFIM

(Lister les nouvelles)

 

 

Un navire à la fine pointe

L’Institut Maurice-Lamontagne a reçu un nouveau navire de recherche.
Le Leim, estimé à 20 millions de dollars, pour accueillir 5 membres d’équipage et 4 scientifiques.
Le directeur de l’établissement, Yves de Lafontaine, explique qu’il remplace le Calanus II, après 22 ans de services et qui était plus petit.
Avec ce semi-hauturier, les chercheurs pourront effectuer de plus longs voyages, plus loin :

Le Leim a été livré dans une certaine polémique car la province de Québec attendait un bateau plus grand, le Vladykov.
Or, ce navire a été affecté à Terre-Neuve.
Monsieur de Lafontaine estime qu’il répondra toutefois aux besoins à l’IML.
Par ailleurs, des recherches sur le homard dans le golfe Saint-Laurent amèneront le Leim sur les côtes des îles la semaine prochaine :

Appartenant à la Garce-côtière canadienne, le Leim mesure 22 mètres et peut déployer plusieurs équipements comme des chaluts, des dragues, des véhicules téléguidés et des filets à plancton.
Ses équipements lui permettent d’effectuer des recherches en pêches et en océanographie.
 

2014-08-29

Un budget équilibré pour la CSÎ

La Commission scolaires des Îles a adopté un budget équilibré de 21 virgule quatre millions de dollars pour l’année 2014-2015.
C’est un tour de force, considérant que plusieurs commissions scolaires ailleurs au Québec ont dû déclarer un déficit budgétaire.
En quatre ans, la Commission scolaire des Îles a subi des coupures gouvernementales de l’ordre d’un million 250 mille dollars.

Malgré l’amputation de plus de 300 mille dollars à son budget 2014-2015, la Commission scolaire des Îles a su tirer son épingle du jeu, tout en évitant de sabrer dans les services aux élèves, tel que suggéré par le gouvernement.
La présidente de la Commission scolaire des Îles, Francine Cyr, explique que le conseil des commissaires a plutôt préféré se mettre sur la corde raide :

Même si la bonne gestion des années antérieures a permis d’accumuler un surplus de près de quatre millions de dollars, Francine Cyr explique qu’on a dû se limiter à n’y puiser qu’un peu plus de 66 mille dollars.
Antérieurement les commissions scolaires avaient la possibilité d’aller chercher jusqu’à dix pour cent de leurs surplus cumulés afin d’équilibrer leur budget, mais là aussi le gouvernement a restreint à un virgule neuf pour cent la portion des surplus pouvant être affectée au budget annuel.
Dans un contexte de baisse démographique et avec le spectre d’autres coupures gouvernementales qui plane, Francine Cyr admet que la situation est préoccupante. :

D’autre part, les taxes scolaires passent de 22 sous à un peu plus de 23 sous par 100 dollars d’évaluation.
Francine Cyr précise que c’est une hausse de 11 virgule 8 pour cent, si l’on tient compte de l’augmentation du rôle de l’évaluation foncière, qui en est à l’année 1.
La Commission scolaire des Îles contribue en injectant 350 mille dollars à même son budget de fonctionnement, afin de limiter la hausse pour les contribuables.
Sans cette contribution, les citoyens auraient pu voir leur compte de taxes augmenter de 33 pour cent.
Francine Cyr précise que cette hausse des taxes scolaires n’aura aucune incidence sur les revenus de l’institution :

Notons que le taux de taxation imposé par la Commission scolaire des Îles était le deuxième plus bas au Québec en 2013-2014, après celle de la Commission scolaire des Laurentides.
 

2014-08-29

Nouvelles règles dans les maritimes

Les homardiers de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse pourront détenir plus d’un permis de pêche, dès la saison prochaine.
Les nouvelles règles permettront aux pêcheurs de la côte nord de l’Île-du-Prince-Édouard et du Détroit de Northumberland d’acheter un second permis lorsque l’un d’eux par à la retraite.
Selon la ministre fédérale, Gail Shea, cette nouvelle gestion rendra plus lucrative la pêche au homard.
Le cumul des permis signifie un retrait important de casiers à la mer.
Seulement 50 pour cent des casiers d’un second permis pourront être utilisés et l’autre moitié est retirée de la licence.
Dans une entrevue à CBC News, la ministre des pêches a dit croire que les captures seront ainsi plus importantes et qu’il sera plus facile pour les pêcheurs de rentabiliser leur entreprise.
Comme dans l’archipel, le prix de homard dans les maritimes a connu une baisse au cours des dernières années.
Ce sont les divers représentants de l’industrie qui ont eux-mêmes proposés le nouveau règlement au ministère des Pêches et des Océans.
Les changements permettront aussi aux pêcheurs vieillissants de se retirer avec juste compensation pour leurs flottes.
 

2014-08-28

Transport optimal

La Conférence régionale des élus mène un projet visant à accroitre les exportations des produits de la Gaspésie et des Îles et à favoriser l’accès au transport.
GIMXPORT, qui s’est vu confié le mandat, a terminé une collecte de données, aux Îles, la semaine dernière.
Son directeur, Gino Cyr, explique qu’en raison de la distance avec les marchés urbains, les organisations et les entreprises de la région doivent composer avec des coûts élevés de transport et des contraintes logistiques :

Dans un contexte insulaire, l’optimisation de la logistique de transport diffère du continent, autant pour importer que pour exporter des produits.
Conseiller en gestion chez GIMXPORT, André-Pierre Rossignol souligne que le travail dans l’archipel s’est, jusqu’à présent, concentré sur les liaisons maritimes :

Les données recueillies auprès des entreprises des îles durant les derniers mois seront analysées en septembre.
GIMXPORT s’est d’ailleurs affilié à Développement PME Chaudière-Appalaches pour son expertise à ce propos.
Des solutions seront ensuite élaborées et validées avec les acteurs du milieu.
Un plan d’actions sera mis de l’avant en 2015.
 

2014-08-28

Sauvetage au Cap aux maquereaux

La friabilité des falaises de l’archipel a causé toute une frousse à deux baigneurs samedi dernier, à Fatima.
Alors que la dame avait disparu momentanément de sa vue en faisant un saut dans l’eau à partir d’une falaise, l’homme se serait avancé trop près du bord du cap et celui-ci a cédé.
L’individu dans la jeune vingtaine est alors tombé à l’eau, en se blessant à la hanche lors de sa chute.
La jeune femme s’est portée au secours de son compagnon, nageant près d’une trentaine de minute pour le ramener au sec, sur un rocher.
Deux Madelinots, Paul Occida Leblanc et Léo Monnier, qui pêchaient dans le secteur du Cap aux maquereaux, ont entendu les appels de la dame et ont alerté les secours avant de leur prêter main forte.
Selon Jean-Pierre Poirier, assistant directeur du Service incendie des Îles, plus d’une quinzaine de pompiers sont intervenus, avec l’aide des ambulanciers, afin de sortir les deux baigneurs de leur fâcheuse position.
L’opération aurait duré en tout, près d’une heure 30.
Jean-Pierre Poirier affirme que le sauvetage s’est bien déroulé, malgré la difficulté que représente ce genre de situation.
Il recommande aux visiteurs et Madelinots de s’éloigner de la bordure des falaises, afin d’éviter d’autres incidents de ce genre.
 

2014-08-28

Retour à l'école!

C’est mardi que les enseignants et le personnel de la Commission scolaire des Îles ont effectué leur rentrée.
Lors d’un déjeuner, devenu une tradition pour l’établissement, on a inauguré l’année scolaire 2014-2015 en abordant le thème des écoles efficaces ainsi que les facteurs de persévérance scolaire.
Un peu plus d’un millier d’étudiants madelinots, de niveau primaire et secondaire, recommencent les cours aujourd’hui et demain.
Au niveau préscolaire et primaire, 609 élèves fréquenteront les cinq écoles du territoire, soit près d’une soixantaine de moins qu’en 2013-2014.
L’École Polyvalente des Îles accueillera 465 étudiants, c’est une légère augmentation de deux pour cent pour l’institution qui, pour la première fois l’an dernier, passait sous la barre des 500 élèves.
Pour ce qui est de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle, environ 150 personnes sont inscrites et débuteront les cours au mois de septembre.
Cependant, tant le nombre d’élève que l’offre de formation peuvent varier.
Brigitte Aucoin, directrice générale de la Commission scolaire, précise que des annonces sont attendues en ce qui a trait à de nouveaux programmes de formation :

Par ailleurs, des élections scolaires auront lieu le 2 novembre, après sept ans de report et de tentatives pour synchroniser celles-ci aux élections municipales.
Brigitte Aucoin explique que de nouvelles règles s’appliqueront.
Par exemple, la présidence du conseil des commissaires sera accordée par suffrage universel, alors que le poste s’attribuait par désignation auparavant :

En ce qui a trait aux conseils d’établissements, les élections auront lieu pendant les assemblées générales annuelles des différentes écoles, dans les prochaines semaines.
L’année scolaire 2014-2015 sera chargée pour la Commission scolaire des Îles :

La Commission scolaire des Îles compte sur près de 275 employés, pour encadrer les quelques mille un cent élèves du primaire et du secondaire.
 

2014-08-28

Attribution de contrat

L’agglomération municipale retient l’offre de la firme Bourgeois\Lechasseur architectes pour un contrat de services professionnels en ingénierie.
L’appel d’offre lancé le 19 juin dernier s’inscrit dans le projet de réorganisation des espaces à la mairie situé à Cap-aux-Meules.
Parmi les sept soumissions reçues, celle retenue s’élève à 81 mille dollars.
Rappelons que Québec accorde 1 virgule 2 million de dollar au projet de réaménagement et d’agrandissement de la maire de Cap-aux-Meules.
C’est 50 pour cent du coût total du projet.
Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, croit qu’il est toujours possible de négocier à la hausse la participation gouvernementale au projet de la mairie.
 

2014-08-27

Un milieu naturel protégé

La Société de conservation des Îles met en valeur un milieu naturel à Havre-aux-Maisons.
Il s’agit d’un terrain de 6 mille 600 mètres carrés qui lui a été donné l’an dernier par un fervent protecteur de la biodiversité.
Yvon Mercier a travaillé durant 30 ans au sein du Service canadien de la faune comme agent provincial de la conservation.
Amoureux des Îles, il a notamment participé à la désignation de la Pointe-de-l’Est comme réserve nationale de faune.
L’an dernier, il a donné à la Société de conservation des Îles, un terrain humide à Havre-aux-Maisons dont il était propriétaire et qui abrite plusieurs espèces comme le saule, l’impatiente du Cap, le bruant et la grenouille verte :

La semaine dernière, une plaque commémorative a été installée sur un banc en bois, aux abords du terrain préservé.
Monsieur Mercier explique qu’il souhaitaient désigner les installations à la mémoire de ses parents qui n’ont visité l’archipel qu’une seule fois durant leur existence :

Rappelons que la Société de conservation des Îles est un organisme à but non lucratif qui, depuis sa création en 1997, a vus son réseau d’aires protégées augmenter pour atteindre plus de 200 hectares grâce aux donateurs et partenaires.
La réserve naturelle des Demoiselles et l’île Boudreau sont des exemples de milieux appartenant à l’organisme qui mettent en valeur le patrimoine naturel et culturel de l’archipel.
 

2014-08-27

Affichage 1 - 8 de 5 535 résultats.
Articles par la page
Page de 692