Programmation

Archives nouvelles CFIM

(Lister les nouvelles)

 

 

Acquisition d'un broyeur au CGMR

La Municipalité des Îles déboursera plus de 233 mille dollars pour l’achat d’un broyeur mobile au Centre de gestion des matières résiduelles.
En effet, le conseil municipal a choisi de retenir l’offre de l’entreprise J.Y. Voghel lors de son assemblée publique, la semaine dernière.
La décision fait suite à un appel d’offres présenté à la fin août.
Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, explique que la nouvelle acquisition permettra de broyer le bois qui s’entasse au CGMR afin de l’expédier à l’extérieur des Îles, à moindre coût :

M. Lapierre confirme ainsi que le projet de chauffage par biomasse forestière, qui devait alimenter l’école Centrale et la Maison de la Culture de Havre-aux-Maisons, est actuellement sur la glace :

Jonathan Lapierre précise enfin qu’un autre équipement destiné au CGMR, soit une trémie pour le tamisage du compost, a également fait l’objet d’un appel d’offres public.
Or, dans ce cas, le conseil a préféré rejeter les soumissions reçues en raison de leurs coûts trop élevés. 

2014-10-20

Irving doit préciser son plan de décontamination

La pétrolière Irving n’a toujours pas obtenu l’approbation du ministère québécois de l’Environnement pour son plan de décontamination du site de son ancien dépôt, sur la butte de Cap-aux-Meules.
Elle avait soumis une troisième proposition en janvier dernier, après s’être fait refuser les deux premières.
Or, selon le porte-parole du ministère, Frédéric Fournier, la pétrolière a reçu un avis en juillet dernier, l’informant que son dossier est encore incomplet :

Rappelons que, selon les études de caractérisation menées sur la butte de Cap-aux-Meules, la concentration d’hydrocarbures dans le sol est de plus de trois fois supérieure à la norme.
Quant à l’ampleur de la pollution des eaux souterraines, elle dépasse de 70 à 250 fois les normes permises.

 

2014-10-20

La pêche au buccin va mal

Les débarquements de buccin sont en chute libre dans l’archipel, cette saison.
Ils sont passés d’un total de plus de 326 mille kilos l’an dernier, à tout juste de 14 mille 400 kilos.
C’est une diminution de 95 pour cent.
Jean-Michel Vigneau, capitaine du Brocanteur de Millerand, compte au nombre des six pêcheurs qui ont participé à l’effort de pêche :

Les 11 détenteurs de permis de pêche au buccin des Îles ont chacun droit à des captures maximales de 34 tonnes, soit environ 75 mille livres.
Ches Fruits de Mer Madeleine, la ressource procure habituellement du travail en usine à 25 personnes, sur une période de huit semaines, d’expliquer son directeur-général, Jean-Yves Cyr :

Selon les informations dont dispose M. Cyr, les débarquements de buccin sont également en baisse radicale sur la Côte-Nord, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve.
À l’Institut Maurice Lamontagne, du ministère des Pêches et des Océans, on dit qu’il serait prématuré de tenter d’expliquer pourquoi.
Une revue scientifique de l’état de la ressource par les pairs est prévue au cours de l’hiver.


 

2014-10-20

Les cours de philo sont là pour rester

La pertinence des cours de philosophie n’est pas remise en question par la Fédération des cégeps.
C’est ce qu’affirme le directeur-général du Cégep de la Gaspésie et des Îles, Yves Galipeau, sur fond de discours en faveur de la révision des cours offerts en formation générale.
Or, bien que certains plaident pour l’introduction de cours d’histoire obligatoires au Cégep, il n’est pas question de sacrifier la philosophie pour autant, d’assurer M. Galipeau :

Le programme de la formation générale au Cégep, incluant trois cours obligatoire de philosophie, n’a pas été revu depuis 1993.
 

2014-10-20

La suite du drame de Théotiste Bourgeois

L’ex-député Maxime Arseneau publie le tome II de l’histoire de Théotiste Bourgeois.
Les enfants du Roy fait suite au roman historique publié en 2012, Le Drame de Beaubassin, racontant la Déportation des Acadiens.
L’auteur explique que son héroïne née en 1742 continue d’y vivre un drame après l’autre, sur fond de Guerre de Sept Ans :

Maxime Arseneau a effectué un séjour à Larochelle, il y a deux ans, pour documenter le parcours de son ancêtre, toujours en fuite dans Les enfants du Roy, entre Restigouche, Miquelon et la France.
Il promet un tome III à l’histoire de Théotiste Bourgeois, qu’on retrouvera alors au début du peuplement des Îles-de-la-Madeleine.
L’aïeule a vécu jusqu’à l’âge de 84 ans.
 

2014-10-17

Réactions de Toone aux projets de loi miroirs sur les hydrocarbures

Le député fédéral Philip Toone joint sa voix à celles de la Coalition Saint-Laurent et de la Municipalité des Îles, qui craignent la précipitation des deux paliers de gouvernement à l’égard de l’exploitation des hydrocarbures.
Selon lui, les projets de loi miroir annoncés cette semaine cherchent à faire sauter les derniers obstacles freinant les forages en mer dans le golfe.
Pourtant, déplore le député néo démocrate, le gouvernement du Québec vient tout juste de lancer une étude dont les conclusions sont attendues en 2015 :

Par ailleurs, M. Toone rappelle qu’il est d’autant plus important d’être patient que les autorités ne sont pas, à l’heure actuelle, en mesure de répondre à un déversement pétrolier :

En ce sens, Philip Toone juge que rien ne presse et qu’il est préférable de laisser les technologies évoluer.
Ces dernières, croit-il, permettront de réduire les effets dévastateurs que pourrait avoir une marée noiredans le golfe, tant pour la faune que pour les populations riveraines et leur économie locale : 

2014-10-17

Les Îles, un joyau du patrimoine mondial ?

Une citoyenne de Bassin, Fabiola Renaud, souhaite effectuer les démarches nécessaires pour que l’archipel madelinot soit reconnu comme joyau du patrimoine mondial par l’UNESCO.
À cet égard, Mme Renaud a demandé l’appui des élus lors de la séance publique du conseil d’agglomération, mardi dernier :

Le président de l’agglomération et maire des Îles, Jonathan Lapierre, répond positivement à cette demande mais affirme qu’il ne s’agit que d’un accord de principe à l’égard d’une démarche citoyenne.
Pour sa part, le directeur de l’aménagement et du développement du milieu à la municipalité des Îles, Jeannot Gagnon, rappelle que depuis 30 ans, on a déjà étudié à deux reprises la pertinence d’inscrire les Îles comme patrimoine mondial :

À ce propos, Fabiola Renaud estime qu’il est plus réaliste de présenter la candidature d’une portion du territoire à titre de joyau du patrimoine mondial.
Elle cite en exemple la Réserve nationale de faune de la Pointe de l’Est.
 

2014-10-17

PetB Entreprises conteste les reproches de non-conformité

PetB Entreprises, propriété de Béton Provincial, conteste l’avis préalable aux ordonnances du ministère de l’Environnement du Québec.
Le ministère exige l’installation d’un système de traitement des odeurs, à son usine du parc industriel de Lavernière, de même que la mise en place de mesures correctrices pour y limiter l’émission de bruit à 45 décibels.
Le porte-parole du ministère, Frédéric Fournier, explique qu’on en attendait le plan de conformité:

Le porte-parole de Béton Provincial en matière d’environnement, Éric Côté, n’a pas voulu commenter.
Rappelons qu’au cours des 10 dernières années, Pet B Entreprises a fait l’objet de plus de 230 plaintes relatives à l’émission d’odeurs nauséabondes, et à une soixantaine de plaintes concernant les dépassements de bruit.
L’an dernier, elle a écopé d’une amende de deux mille 500 dollars, pour infraction à la Loi sur la qualité de l’environnement en lien avec ce problème de bruit.
 

2014-10-17

Affichage 1 - 8 de 5 719 résultats.
Articles par la page
Page de 715