Programmation

Archives nouvelles CFIM

(Lister les nouvelles)

 

 

Le beau temps s'en vient

L’été devrait officiellement faire son arrivée sur l’archipel au cours des prochains jours.
En effet, la météo devrait s’améliorer considérablement, selon le météorologue André Cantin d’Environnement Canada.
Selon M. Cantin, les Îles ne sont pas les seuls à souffrir de conditions météorologiques assez médiocres :

Cette dépression située plus au nord du pays devrait se déplacer et nous laisser un peu de répit, poursuit M. Cantin :

Comme le dit la chanson, c’est la faute à El niño si tous les cinq ans un été tel que celui 2015 arrive sur l’est du Québec.
Cette année les températures plus chaudes en Équateur et en Amérique centrale sont si intenses, que les répercussions se font ressentir partout sur la planète.
 

2015-07-30

Toute une équipe technique pour Vincent Godin

Toute une équipe technique aide le jeune nageur de Trois-Rivières, Vincent Godin, à réaliser son défi.
À la tête de cette équipe de sept personnes, Mario Déraspe, qui s’occupe du bon déroulement dans l’eau.
Évidemment, c’est beaucoup de préparatifs et d’équipements, précise-t-il :

Toute une logistique est également nécessaire pour que tout se passe bien alors que Vincent est dans l’eau.
Un plan de match a été bien planifié avec l’aide de toute l’équipe présente à bord du Kevin Nick, poursuit M. Déraspe :

Avec quatre capitaines et trois caméraman la traversée de Vincent Godin devrait se passer en toute sécurité et en gardant beaucoup de souvenirs photos et vidéos.
 

2015-07-30

Érosion: Pertes de 107 M$ d'ici 2065

Une récente étude, préparée pour le groupe Ouranos, estime que les coûts de l’érosion côtière pourraient se chiffrer a 107 M$ pour les Îles de la Madeleine d’ici les 50 prochaines années.
La région se situe au quatrième rang des secteurs les plus touchés par l’érosion, après les MRC de la Haute-Gaspésie, Rimouski-Neigette et d’Avignon.
Ces statistiques font partie d’un récent rapport préparé par le géographe Pascal Bernatchez, titulaire de la Chaire du Québec en géoscience côtière a l’UQAR.
Cette étude se veut la première évaluation économique précise de l’impact potentiel de l’érosion côtière sur les infrastructures dans contexte de changements climatiques.
Si on se fie aux résultats de cette étude, il y 39 bâtiments commerciaux et de services exposés a l’érosion dans un horizon de 50 ans.
Les pertes potentielles sont évaluées a 9 M$.
On retrouve également 8 bâtiments industriels exposés, pour une valeur de 5 M$.
Les routes principales et locales représentent par ailleurs un enjeu important.
Aux Îles de la Madeleine, par exemple, on compte 8 km de routes municipales et locales menacées, qui pourraient engendrer des coûts de reconstruction de 36 M$.
De plus, les coûts en infrastructures de transport constituent un autre souci en cas d’érosion, leur valeur se situant a 78 M$.
Il faut ajouter a cela 10,2 km de routes nationales a considérer.
Des chiffres alarmants et un argument de taille en faveur d’une gestion préventive des risques littoraux.
Pour le moment, l’étude suggère de suspendre la construction de nouvelles infrastructures a l’intérieur des zones d’érosion d’ici 2065, en attendant la mise en place de mesures d’atténuation.
 

2015-07-29

Projet d'architecture aux Îles

Un groupe d’étudiants de l’École d’architecture de l’université Dalhousie, à Halifax en Nouvelle-Écosse, a choisi les Îles de la Madeleine pour un projet d’installation LandArt.
Le projet consiste à étudier divers jeux de perspective grandeur nature.
Pour ce faire, les 11 étudiants, aidés de leur professeur, ont érigé 80 bouées de pêche pour en faire une ligne qui répète, contredit ou s’harmonise avec le paysage.
Guillaume Turbide est originaire de Havre-aux-Maisons.
Il participe au projet :

Ce projet a fait sortir les étudiants de leur zone de confort.
Ils ont été appelés à mettre en pratique des notions apprises sur les bancs de classe.
Ils ont troqué leur plume et l’ordinateur pour des outils plus traditionnels, comme l’explique un autre étudiant, Samuel-Walther Batista.

L’ouvrage est visible du chemin des Buttes, à Havre aux Maisons.
Il y restera pour la saison estivale.
 

2015-07-29

Pour une reprise de la chasse au blanchon

Il faudra éventuellement retourner à la chasse au phoque du Groënland pour assurer la pérennité de l’industrie.
Le président de l’Office de gestion du phoque de l’Atlantique, Denis Longuépée, croit qu’il faudra revoir les normes en matière de grandeur de bateau de pêche, notamment.
Toutefois, pour assurer une gestion efficace de la ressource et réduire la population de phoques, il faudra revenir éventuellement à chasse au blanchon.
Activité impopulaire et décriée par une foule d’opposants sur toute la planète, dont le chanteur Paul McCartney, la chasse au blanchon demeure toutefois la méthode la plus efficace.

Pour l’Office de gestion du phoque, il est grand temps d’élaborer des stratégies pour changer la perception négative que le grand public a de la chasse au phoque.
 

2015-07-29

toute une équipe médicale pour Vincent Godin

C’est une équipe médicale dévouée qui suivra Vincent Godin dans son périple à la nage entre Chéticamp et les Îles-de-la-Madeleine.
Amélie Hubert, médecin au Centre hospitalier de l’Archipel, est à sa tête et à fait les démarches pour bien s’entourer :

On fera particulièrement attention à l’hypothermie, principal problème que pourrait avoir à surmonter Vincent.
L’aventure représente également un défi pour l’équipe du Dre Hubert :

Évidemment, l’important pour l’équipe médicale, c’est que Vincent réalise son défi en toute sécurité.
 

2015-07-29

2015: un bon crû pour Mérinov

Malgré des résultats décevants dans un secteur de recherches, le bilan de Merinov est extrêmement positif pour la dernière année.
C’est le constat qu’est venue présenter Mme Madeleine Nadeau, responsable du centre des Îles de la Madeleine, aux participants à la Journée de l’industrie, la semaine dernière.

On sait que les oiseaux migrateurs, en particuliers les canards, font des ravages dans les installations d’aquaculture.
Par exemple, les installations de la Baie de Plaisance, ce printemps, de même que la lagune de Grande Entrée ont été confrontées à la voracité de ces oiseaux sur les moules de culture.
Les récentes tentatives se sont révélées plutôt infructueuses.
Merinov continuera toutefois de travailler de concert avec Pêches et Océans Canada afin de trouver des solutions viables à ce problème.
 

2015-07-28

Phoque Gris: un projet de 14 M$

Bien qu’elle se dise emballée par le projet, la ministre des Pêches et des Océans, Gayle Shea, ne s’est pas engagée officiellement à autoriser le financement du projet déposé par l’Office de gestion du phoque de l’Atlantique.
Son président nouvellement élu, Denis Longuépée, est néanmoins satisfait de la réaction.
Il croit que ce sont les échéances électorales qui font désormais obstacle.

Il a fallu une implication de tous les secteurs concernés, afin de répondre aux exigences d’Ottawa en rapport avec ce projet.

Échelonné sur une période de cinq ans, l’investissement initial de 14 millions de dollars, dont quatre millions proviendrait du secteur privé, serait utilisé en partie pour défrayer le salaire des chasseurs.
Après une période d’adaptation, le salaire des chasseurs serait absorbé par les transformateurs eux-mêmes.
Selon l’Office de gestion du phoque, le temps presse.
Les plus récentes estimations font état d’une population de phoques gris estimée à plus de 500 000 individus.
 

2015-07-28

Affichage 1 - 8 de 6 730 résultats.
Articles par la page
Page de 842