Programmation

Archives CFIM

(Lister les nouvelles)

 

 

À qui la caisse?

La Cour suprême du Canada a rejeté le recours de la CSN et de la FTQ concernant les surplus de la caisse de l’assurance-emploi.
Le jugement décrète que le gouvernement fédéral était en droit d'abolir la caisse de l'assurance-emploi en 2010 et d'utiliser ses surplus de 57 milliards de dollars à d'autres fins.
Déçu, le député de la Gaspésie et des Îles, Philip Toone, considère que la caisse de l’assurance-emploi appartient à ceux qui y cotisent :

Cette décision déçoit aussi les groupes de défense des droits des chômeurs qui estiment que ces gestes du gouvernement fédéral sont illégitimes.
Philip Toone, explique que le litige doit maintenant se déplacer dans l'arène politique :

Le député du NPD souligne que les différentes tables de concertation et de coalition au Québec se mobilisent pour élaborer un plan d'action pour la prochaine année.
 

2014-07-22

Bilan du Rendez-vous aventure

Marilys Lacroix et Jason Blanchard sont les champions ultimes du Rendez-vous aventure 2014.
Madame Lacroix a aussi remporté les honneurs chez les femmes, dans les catégories freestyle, big air et slalom.
C’est Yoël Mendoza qui a terminé premier au slalom chez les hommes, ainsi qu’en freestyle.
Le raid de huit kilomètre a été remporté par Jasmin Bousquet et Pascale Vézina alors qu’Arthur de la Mauvinière est reparti avec le titre de champion dans la catégorie Surf.
Marie-Andrée Gagnon, coordonnatrice du Rendez-vous aventure, se dit satisfaite du déroulement de l’évènement, qui a réuni des athlètes d’ici et d’ailleurs :

L’édition 2014 du Rendez-vous aventure, qui se tenait du 14 au 20 juillet, aura bénéficié de conditions météorologiques presqu’idéales, selon Madame Gagnon.
La coordonnatrice dresse un bilan très positif de l’évènement :

Le Rendez-vous aventure s’est terminé avec une soirée de remise de prix, dimanche.
Des bourses ont été remises aux trois premières positions de chaque catégorie.
 

2014-07-22

Bilan positif pour GÎMXPORT

GÎMXPORT dresse un bilan positif de sa dernière année d’activités pour stimuler l’exportation des produits marins de la Gaspésie et des Îles, en particulier.
L’organisme d’accompagnement des entreprises de la région a notamment poursuivi la mise en œuvre de son plan de diversification des marchés du homard.
Son directeur-général, Gino Cyr, précise qu’il a organisé quatre missions commerciales pour le secteur des pêches, en Belgique, en Espagne, en Italie et en Chine, tout comme pour 2014 : 

En fait, GÎMXPORT consacre 40 pour cent de ses activités au secteur des pêches.
Depuis 2012, l’organisme bénéficie d’un soutien annuel du gouvernement fédéral de 300 mille dollars, pour développer des stratégies de commercialisation du homard à l’étranger; une aide qui viendra à échéance le 31 décembre prochain.
Gino Cyr en vise la reconduction pour 2015-2020, de même qu’un ajout provincial de 150 mille dollars par année, pour supporter la participation d’au moins cinq entreprises à trois foires commerciales par année :

GÎMXPORT travaille aussi à l’élaboration d’un réseau de transport des produits de la Gaspésie et des Îles, incluant les poissons et fruits de mer, pour améliorer la fluidité des livraisons et en diminuer les coûts.
Un rapport d’analyse sera déposé en septembre.
 

2014-07-22

IGA s'intéresse au homard des Îles...

La chaîne IGA entrevoit d’approvisionner ses magasins à même les débarquements de homard des Îles-de-la-Madeleine.
C’est ce qu’a laissé entendre son vice-président à la mise en marché, Yvan Ouellet, lors d’une activité de réseautage avec les gens de l’industrie de la pêche, au site de La Côte la semaine dernière. 
Yvan Ouellet était de passage aux Îles mardi dernier, afin de présenter la politique d’approvisionnement en produits marins ainsi que celle sur les achats locaux des supermarchés IGA.
Questionné, entre autres, sur l’utilisation du homard comme produit d’appel, c’est-à-dire à offert à très bas prix afin d’attirer la clientèle, M. Ouellet précise qu’il s’agit d’une stratégie de mise en marché commune, mais pas toujours rentable :

Il comprend toutefois que cette stratégie n’est pas appréciée par les pêcheurs de homard, ce qu’ont confirmé certains participants à l’évènement.
L’un d’entre eux a même estimé les pertes associées à cette technique de marketing à environ huit millions de dollars pour la seule flottille des Îles.
La chaîne IGA subi quant-à-elle des pertes autour d’un million de dollars au terme de la saison du homard.
Yvan Ouellet souligne que le géant de l’alimentation est ouvert aux propositions :

Chaque année, environ 12 millions de livres de homard sont écoulés sur les marchés.
Les captures réalisées par les pêcheurs des Îles, pour la saison 2014, s’élèvent à plus de sept millions de livres.
La sixième édition de l’activité de réseautage de la filière mer aura aussi été l’occasion d’en apprendre plus sur les dossiers en cours chez Merinov ainsi que sur l’industrie des pêches dans la Manche, grâce à la présence de la délégation française.
L’évènement était présenté par la table pêche et mariculture, en collaboration avec le CLD, la SADC, le MAPAQ et la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine.
 

2014-07-22

Ça va moins bien pour les parcs

L’intégrité des parcs et des aires protégées du pays est de plus en plus menacée.
C’est ce que constate la Société pour la nature et les parcs, la SNAP, dans son 6e rapport annuel.
Selon l’organisme, les gouvernements ne reconnaissent pas la valeur économique de ces espaces protégés génèrent plus de 64 000 emplois à temps plein et 3 milliards de revenus annuellement.

La Société pour la nature et les parcs estime que les divers paliers gouvernementaux font preuve de relâchement dans le respect des règles de conservations dans les aires protégées.
Responsable de l’analyse des politiques en conservation à la SNAP, Alice de Swarte, indique que l’exploitation minière menace certains parcs du pays.
La création de nouveaux parcs de conservation est également au point mort :

La porte-parole de la SNAP rappelle que depuis 2012, un tiers des postes de scientifiques ont été coupés dans les parcs du Canada par le gouvernement conservateur.
L’organisme demande plutôt à Ottawa d’augmenter de 40 millions les fonds alloués annuellement aux espaces protégés :

Dans son rapport, la SNAP note que Québec est encore loin de son engagement de créer 12 pour cent d'aires protégées au Québec d'ici la fin 2015.
À 9 pour cent d’aires de conservation, on croit que la province pourra être difficilement atteindre cet objectif.
Rappelons que le Canada s'est aussi engagé à protéger 17 pour cent de son territoire d'ici 2020.
Ce taux est estimé à 10 pour cent présentement
 

2014-07-21

Acidification accélérée

L’acidification des eaux du Saint-Laurent de produit plus rapidement qu’ailleurs sur la planète, selon un chercheur en géochimie de l’Université McGill.
Alfonso Mucci constate que le taux d’acidification des eaux profondes entre Tadoussac et Rimouski est équivalent à ce que connaîtront tous les océans de la planète à la fin du siècle.
Le processus d’acidification est directement lié à la baisse du taux d’oxygène dans l’eau qui s’accompagne d’une hausse de dioxyde de carbone, le CO2 issu de la combustion d’énergies fossiles.
Il est une menace sérieuse pour l’ensemble de la chaîne alimentaire du Saint-Laurent.
Selon les données du chercheur de McGill, l’acidité des océans a augmenté d’environ 30 pour cent au cours des dernières années.
On en perçoit déjà des impacts sur la biodiversité de certaines zones.
Alfonso Mucci note par exemple que certains océans sont envahis par les méduses qui supportent mieux les eaux acides et prennent la place d’autres espèces.
 

2014-07-21

L'abri à sel avant les garages!

 La Municipalité des Îles se rétracte, en partie, dans le dossier des garages municipaux.
Rappelons que lors de la séance ordinaire de juin, un citoyen avait signalé l’état lamentable de garage de Fatima et que la Municipalité s’était engagée à faire un grand ménage des ses garages.
Le maire Jonathan Lapierre explique que suite à une visite du garage de Fatima, une autre priorité s’est imposée :

On estime à environ 125 mille dollars les coûts de la construction du nouvel abri à sel.
Jonathan Lapierre indique qu’il est conscient de l’état actuel de décrépitude des garages municipaux actuels et que la réflexion quant à leur avenir n’est pas complétée :

La Municipalité des Îles lancera un appel d’offre sous peu, afin de procéder à la construction du nouvel abri à sel, en périphérie du garage municipal de Fatima.

2014-07-21

Le solaire au service des gens de mer!

Alors que l’heure est au bilan de la saison de pêche au homard, force est de constater que, cette année encore, les revenus tirés de la vente du crustacé peinent à suffire à l’augmentation des dépenses assumées par les pêcheurs, par exemple pour la boëtte et le carburant.
À ce sujet, Rémi Martinet, capitaine de La p’tite brise, affirme avoir économisé environ 25 pour cent de carburant lors de ses sorties en mer, grâce à l’installation d’un panneau solaire sur son bateau.

C’est à la suggestion de Lola Chevrier, propriétaire de l’entreprise Alternateurs & démarreurs L. Chevrier de Bassin, que Rémi Martinet a procédé à l’installation d’un panneau solaire de 150 watts sur son bateau.
Madame Chevrier explique que contrairement aux crabiers qui fonctionnent à l’aide de génératrices, les homardiers sont traditionnellement équipés de deux batteries et d’un alternateur, afin de faire fonctionner des équipements presque similaires.
C’est une situation qui exige beaucoup de l’alternateur précise-t-elle :

En demander moins à l’alternateur permet d’alléger la friction et le moteur force moins au final, ce qui explique l’économie de carburant réalisée par le bateau de Rémi Martinet.
Le capitaine de la P’tite brise a constaté que l’ajout du panneau solaire lui a permis de passer d’environ 445 litres à 310 litres de carburant, pour effectuer le même trajet.
Il estime qu’il lui aura fallu quatre semaines de pêche pour rembourser la totalité de son investissement, soit moins de 600 dollars.
Selon Lola Chevrier, il y a plusieurs avantages à utiliser l’énergie solaire sur les bateaux de pêche ou de plaisance :

Les panneaux solaires gagnent en popularité et leurs applications sont nombreuses.
Lola Chevrier, qui s’appuie aussi sur les recherches en énergie solaire de son frère, Léonard, précise que les panneaux et les accessoires sont achetés localement et munis de garanties prolongées.
La durée de vie d’un panneau solaire est estimée à 50 ans.

2014-07-21

Affichage 1 - 8 de 5 424 résultats.
Articles par la page
Page de 678